Définition

La dépendance ça commence quand ?

 

 

Une personne est dépendante lorsqu’elle ne peut plus se passer de consommer, sous peine de souffrances physiques et/ou psychiques. Sa vie quotidienne tourne largement ou exclusivement autour de la recherche  et de la prise de produit. La dépendance peut s’installer de façon brutal ou progressive, en fonction de l’individu et du produit consommé.

La dépendance, qui peut être physique et/ou psychique, se caractérise par des symptômes généraux :

-       l'impossibiblité de résister au besoin de consommer

 -        l'accroissement d'une tension interne, d'une anxiété avant la consommation habituelle

 -        le soulagement ressenti lors de la consommation

 -         le sentiment de perte de contrôle de soi pendant la consommation

 

La dépendance psychique:

 

La privation d’un produit entraîne une sensation de malaise, d’angoisse allant parfois jusqu’à la dépression. Une fois qu’elle a cessé de consommer, la personne met du temps à s’adapter à une vie sans le produit. Cet arrêt bouleverse ses habitudes, laisse un vide et peut favoriser la réapparition d’un mal-être que la consommation visait à supprimer.

La dépendance physique:

La privation de certains produits tels que les opiacés, le tabac, l’alcool et certains médicaments psychoactifs engendre un état de manque qui se traduit par des symptômes physiques qui varient selon le produit : douleurs avec les opiacés, tremblements majeurs avec l’alcool, convulsions avec les barbituriques et les benzodiazépines.

 

Ces symptômes peuvent être accompagnés de troubles du comportement (anxiété, irritabilité, angoisse, agitation, etc..) Le besoin de consommation devient alors irrépressible.

Lorsqu’une personne arrête de manière brutale ou progressive la prise d’une substance psychoactive, on parle de sevrage. Pour libérer l’organisme du besoin de la substance sans les effets physiques du manque, les personnes pharmacodépendantes peuvent trouver une aide médicale et psychologiques. Il leur est proposé un traitement approprié qui peut prendre la forme de sevrage sous contrôle médical ou d’un traitement de substitution. Le suivi et l’accompagnement psychologique sont souvent nécessaires pour retrouver une vie sociale et une activité normale. Toutefois, le risque de rechute est important et plusieurs épisodes de soins sont souvent nécessaires pour mettre fin à la dépendance.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×